Office de tourisme de Guebwiller - Alsace

Ancien couvent du Schwartzenthann

Retour
Le couvent de chanoines réguliers de Saint-Augustin, fondé vers 1089 à Marbach (commune d'Obermorschwihr), comprenait également un couvent de femmes. En 1117, les chanoinesses reçurent un terrain au fond du vallon de Wintzfelden et quittèrent Marbach, afin d'édifier un oratoire consacré à la Vierge en 1124, ainsi qu'un petit bâtiment conventuel. Elles restèrent cependant étroitement liées à leur couvent d'origine. Au cours du XIIème siècle, l'effectif des chanoinesses grandit et atteignit approximativement le nombre de 40, leur cimetière ayant compté plusieurs dizaines de sépultures. Le couvent connut son apogée en 1154, avec la réalisation du célèbre codex Guta-Sintram, calligraphié par la chanoinesse Guta de Schwartzenthann et enluminé par le chanoine Sintram de Marbach. Cet ouvrage est le plus beau fleuron de l'enluminure romane en Alsace depuis la disparition de l'Hortus deliciarum de l'abbesse Herade de Landsberg, lors de l'incendie de la bibliothèque de Strasbourg, en 1870. L'atelier d'enluminure du couvent produisit plusieurs manuscrits conservés dans divers musées européens. L'église conventuelle fut agrandie en 1214. Cependant dès le XIIIème siècle, le couvent fut soumis à des attaques dues à l'instabilité politique de l'Empire ; l'église fut réconciliée en 1280. En 1298, le couvent fut à nouveau dévasté par les troupes du comte de Ferrette. Des travaux furent entrepris en 1313, mais le déclin du couvent se confirma à la fin du XIVème siècle, accéléré par l'abbé de Marbach qui le vida de ses occupantes. De 1484 à 1533, le couvent fut partiellement occupé, bien qu'à nouveau saccagé par les paysans en 1525. Les dernières soeurs quittèrent Schwartzenthann en 1531 pour Schoenensteinbach. Le couvent fut racheté à l'évêque de Strasbourg en 1543 par la commune de Soultzmatt. Ses ruines servirent de carrière aux habitants du lieu jusqu'au XVIIIe siècle (choeur de l'église de Soultzmatt, chapelle du Schaefertal). Les ruines furent retrouvées par hasard en 1969, en particulier un sarcophage roman et des dalles funéraires qui ont été mises à l'abri à Wintzfelden. Le soubassement de la nef de l'église a été dégagé, les bâtiments conventuels et l'hospice ont pu être situés, mais la végétation envahit à nouveau les lieux et il est impossible de tenter une description des vestiges. Un bénitier roman provenant du couvent, actuellement au musée d'Unterlinden à Colmar, présente un décor proche de celui de l'enfeu abritant le sarcophage qui se trouvait dans la nef de l'église. Y accéder : après l'entrée du village, prenez la 1ère rue à gauche et passez à côté de l'église. Prenez ensuite le chemin forestier à gauche, à l'indication "Vestiges de Schwartzenthann". Ce chemin peut être emprunté en voiture ou à pied. Restez sur le chemin et gravissez la colline. Une fois dans la forêt, vous verrez un panneau d'information, derrière lequel se trouvent les ruines.
Type de lieu à visiter
Site religieux
Audio
ZOOMER
Gare la plus proche
12